Initialisation
Aimer BandolActu, c'est ici !

Inscrivez vous à la newsletter

L'humeur du groin...

Un regard différent sur l'actualité Bandolaise, une patte de velours maniant les mots et les verbes avec délectation pour vous éclairer sur des faits précis.

Les articles du groin étaient signés LG, c'est-à-dire Le Groin
Ces initiales peuvent porter à confusion avec des personnes ayant les mêmes et n’ayant rien à voir avec les écrits.

Pour ne fâcher personne avec son paraphe, notre ami Le Groin signera désormais de sa formule préférée : « cochon qui s’en dédit »

Jeudi 21 Mai 2015  à 11 h 23' 57"

Le Groin,13 Mai 2015

Et si l’on médusait les méduses !

Il n’a échappé à personne…et surtout pas aux adeptes des bains de mer, que la présence de ces charmantes gélatines urticantes se fait de plus en plus fréquente et de plus en plus tôt dans la saison.

Les principales origines sont bien connues, et en particulier l’augmentation de la T° de l’eau, l’accroissement des micro pollutions et la diminution de leurs prédateurs naturels, bien sur associées aux vents et courants.

L’une des principales ressources naturelles de Bandol étant le tourisme balnéaire, il semble qu’il puisse être souhaitable de réfléchir à des ripostes, sauf à voir les vacanciers se détourner d’une destination devenant peu accueillante.

Plusieurs réponses, ou débuts de réponses sont proposées et testées en divers lieux ;
Lorsque le site le permet, pose de filets ….ce serait peut être possible en fermant, par exemple la baie de Renecros ;
Mais cela peut se faire de façon plus réduite sur n’importe quelle plage.

Autre possibilité, équiper une barque ou un kayak, d’un filet « épuisette » et faire des navettes sécurisantes, les jours concernés.

Enfin une autre possibilité plus lourde : créer une piscine émergée, les techniques par exemple de type caissons bétons sont une option.

La question reste ouverte et il existe sans doute d’autres méthodes, mais la vision à moyen terme (et peut être court terme d’ailleurs) du tourisme à Bandol, semble devoir imposer un vrai travail prospectif…..c’est le but de cette sensibilisation.

LG

Jeudi 21 Mai 2015  à 11 h 21' 48"

Le Groin, 11 Mai 2015

NON ! La peste n’est pas éradiquée

1915 génocide Arménien

1945 libération des camps de concentration nazis, mettant fin au génocide des juifs, mais aussi des gitans, roms, homosexuels et…handicapés, mise à mort des résistants…
Plusieurs commémorations liées aux ignominies de la peste brune et noire *qui a ravagé notre 20em siècle devraient amener chacun et quelles que soient ses responsabilités …et surtout si elles ont pour objet de veiller à la cohésion nationale ou simplement communale, à éviter que se propagent à nouveaux ces relents de division nationale…..Ou du moins fasse en sorte de les dénoncer.

Certains silences sont parfois vraiment trop bruyants !
Je suis ni franc maçon, ni juif, ni musulman, ni Rrom, ni gitan, ni homosexuel, mais tout ceux là à la fois, respectueux des sacrifices et engagements de Jean Moulin, de Brossolette , de Manouchian, de d’Estienne d’Orves, de Jean Zay, plutôt que de celui d’une hypothétique pucelle hystérique victime d’acouphènes… et n’oublie pas que cette peste noire a toujours commencé son funeste travail de délitement de la communauté nationale en s’attaquant à ces diverses composantes de notre société……avant de s’en prendre à la liberté du reste de la population.

Quand bien même elle utiliserait un masque de carnaval pailleté, serait invitée par « l’établissement » et le « système américain » (pourtant tant fustigés !), se vêtirait d’une tenue de soirée faisant honte à la mode française et se repeindrait en bleu, ce sont bien toujours la même démarche, la même stratégie qui se mettent en place, héritières dévouées et fidèles d’un « Ordre Nouveau », inapte à toutes tentatives de recyclage démocratique.

Qui trouve avantage à laisser ces messages de haine se propager dans notre petite communauté bandolaise ?

La lumière ne viendra pas de la noirceur des idées ou de la perversité des comportements.

Ne nous laissons pas abuser

Et ne croyons pas que cette séquence d’anthropophagie successorale destinée à s’accaparer le patrimoine de la pme familiale, en disant long sur l’esprit de cette famille, amènera la bête à s’autodétruire.

*rappelons que la peste est propagée par des puces infectées, véhiculées par des rongeurs
LG

Jeudi 21 Mai 2015  à 11 h 17' 25"

Le Groin, 9 Mai 2015

Honneur, Déshonneur

A Bandol, les cérémonies républicaines commémoratives, au-delà de l’objectif de la cérémonie ont ceci « d’intéressant » qu’elles mettent en évidence la véritable nature de certains.

On rappellera donc que les cérémonies commémoratives de grands évènements constitutifs de notre nation, évènements au cours desquels nos parents ont pour beaucoup donné leur vie afin que nous vivions libres, ont justement pour objet de rendre honneur à ces français…(ou non français d’ailleurs) qui sont morts pour la nation.

Certains élus…et non le moindre (le singulier est volontaire) veulent faire de ces cérémonies un terrain d’action pour assouvir leur grande soif de petits pouvoirs et tenter d’apporter le déshonneur ou le discrédit sur leurs «opposants».

En cela ils se trompent, et de lieu, et de combat.

Ces cérémonies d’hommages sont pour les morts d’hier et non pour la gloriole des vivants d’aujourd’hui, et vouloir les destiner à autre chose c’est déshonorer ceux à qui on doit rendre honneur.

Mais au fait, je parle d’honneur,
Savent t-ils d’ailleurs ce que le mot honneur veut dire ?
« vif sentiment de dignité morale qui fait agir de manière à conserver l’estime de soi-même, et des autres » (Larousse)

Peut être ont t-ils …ou croient t-ils avoir de l’estime pour eux même… (après tout on n’est jamais mieux servi que par soi même !)

Quand à avoir l’estime des autres …………… !!!!!!!!!

A propos, on pourra regretter qu’il n’y ait eu vraiment que très, très peu de jeunes bandolais à cette commémoration du 8 mai 2015, afin de leur permettre de s’approprier et porter cette histoire…..mais il est vrai que les responsables bandolais de l’association qui porte cet objectif très respectable du souvenir, mènent d’autres combats moins respectables, et c’est bien dommage pour cette association.

Concernant le silence sur l’engagement de l’URSS , certes tardif mais déterminant…dans la lutte finale, on peut aussi le regretter, pour le respect des millions de morts Russes d’autant que des militaires français pensons à l’escadrille Normandie Niemen et plus particulièrement à Pierre Pouyade décédé à Bandol en 1979, qui en fut le commandant à partir de 1943 y étaient engagés…mais ça c’est du fait du protocole national porté sans doute par des incultes en matière d’histoire.

LG


cliquer sur une image pour l'agrandir