Initialisation
Aimer BandolActu, c'est ici !

Inscrivez vous à la newsletter

Mardi 19 Mars 2019  à 8 h 44' 40"

Dégradé de béton ? Fashion aménagements à Bandol !

Les économistes et autres bons gestionnaires des deniers publics nous apprennent qu’il est de bonne gestion de faire que les gros investissements ayant vocation à durer longtemps et donc profiter à plusieurs générations voient leur financement supporté aussi par ces générations….les emprunts sont destinés à cela.

Cela a un autre intérêt, celui de faire en sorte que ces aménagements et les matériaux utilisés visent à la fois cette pérennité, et aussi une qualité esthétique valorisant le résultat … quand bien même cela aurait un coût instantané plus élevé.

Le non recours à l’emprunt pour de gros investissements surtout lorsque les taux sont bas n’est pas le signe d’une bonne gestion et d’une bonne vision. Ce recours à l’emprunt a l’avantage d’alléger la charge pour les habitants actuels et de répartir cette charge sur tous les utilisateurs dans le temps de la durabilité de l’aménagement
Du moins est ce ainsi que nous voyons les choses…..et nous ne pensons pas être les seuls !

Mais à Bandol, il fallait faire vite …pour s’assurer d’un 2em mandat ?, faire pas cher (surtout !), et en sus financer sur fonds propres sur 2 exercices (afin de ne pas encore augmenter les impôts déjà fortement augmentés en début de mandat (+8,5% redisons le !)) et ne pas s’endetter.
Le résultat de tout cela commence à être visible, et démontre que dans la vie d’une commune, le résultat d’un aménagement urbain dépend essentiellement de la vision et de la compétence du porteur du projet…..le Maire !

Lorsque l’on voit la réhabilitation du boulevard Clémenceau à Draguignan, ou sans aller si loin, la Place Jean Jaurès à La Cadière et pourquoi pas Sanary, on se dit qu’il y a pas très loin de Bandol des Maires ayant une vraie vision d’avenir de leur commune, pas forcément liée à la vision qu’ils ont de leur propre avenir municipal… mais curieusement lorsque le résultat est probant les électeurs sont souvent reconnaissants !

Enfin bon ! Les terrasses en béton pourront toujours être recouvertes de moquette !!!

Signé : CHARIVRAVI


cliquer sur une image pour l'agrandir
Jeudi 14 Mars 2019  à 17 h 10' 58"

Cherchez le chef d’œuvre !

Cherchez le chef d’œuvre !

C’est bientôt Pâques et l’opportunité de cacher et chercher les œufs.

A Bandol, on cherche le chef d’œuvre, à moins que ce ne soit le principe d’accumulation qui fasse l’œuvre !

Cachez ce chef d’œuvre que nous ne saurions voir ; à moins que l’on ne soit dans l’art éphémère !

En tout état de cause c’est chef d’œuvre en péril, nonobstant le péril encourut par les passants, pour cette signalétique de « protection » bien aléatoire vues les circonstances qui mériteraient un peu plus d’attention.

Autant en emporte le vent !

Signé : CHARIVRAVI


cliquer sur une image pour l'agrandir
Mercredi 13 Mars 2019  à 17 h 1' 0"

Et d’un ! 2020, c’est parti !

Conformément aux usages bandolais qui veulent que ce soient très souvent des ex proches du maire sortant qui deviennent ses « meilleurs »opposants et « meilleurs » analystes critiques , cette première déclaration d’intention ne déroge pas à cette coutume !

Ex « premier collaborateur » en sa qualité de Directeur de Cabinet et sa colistière ex adjointe du même maire, ils nous exposent un constat que nous ne cessons de développer depuis 3 ans, à savoir la confiscation du pouvoir donné par les électeurs, par un exercice personnel egocentrique exclusif, un isolationisme de Bandol dans son environnement institutionnel en particulier dans la Communauté d’agglomération, une politique de maquillage des réalités, la réalisation d’un lifting de façade au détriment des quartiers abandonnés .

Alors si nous ne nous prononçons pas sur cette candidature, tel n’est pas notre sujet, nous ne pouvons que nous satisfaire de constater que nos analyses et les expressions de nos « pensées profondes » ne restent pas lettres mortes ou du moins paroles qui tel pollen au vent pourraient permettre l’émergence d’une végétation revitalisée…..on peut encore croire aux bienfaits d’un renouvellement dont Bandol a bien besoin !

Mais bon, on attend la suite qui risque de nous proposer de curieux attelages, voir revenir du diable vauvert quelques chevaux de retours et des éternels candidats !


Signé : CHARIVRAVI


cliquer sur une image pour l'agrandir