Initialisation
Aimer BandolActu, c'est ici !

Inscrivez vous à la newsletter

Mardi 5 Novembre 2019  à 10 h 53' 22"

Le grand abandonné…..laisse Bandol isolée !

Le grand abandonné…..laisse Bandol isolée !

Ce Lundi après midi, Conseil Communautaire de Sud Sainte Baume ; cela faisait longtemps que nous n’y étions pas venu, eh bé on n’est pas déçus !

Grande participation de novices Bandolais venus soutenir leur « champion » : des élu(e)s groupies, un Pdt de la Sogeba…..et curieusement pas les élus délégués communautaires de la liste Joseph : Mmes Aymes et Hecq dont on nous dit que leur manque d’assiduité récurant relève du non respect du mandat électif qu’elles tiennent des électeurs……ah bon !

Ah oui, au fait à l’ordre du jour il était proposé une délibération sur l’acquisition de la maison des vins par la Communauté d’agglo suite au litige existant entre le Maire et les vignerons.

Le rapporteur fit la présentation puis le débat s’engagea…..débat, très bas !

Le Maire de Bandol donna lecture d’une ordonnance….pardon, d’une déclaration écrite à vocation juridique de la part de Mme Aymes la Conseillère municipale, Conseillère Communautaire et de surcroit avocate, brillant par son absence, pour préciser à tous ces élus incultes comment se gérait le patrimoine d’une commune.

Déclaration qui fut suivi de celle du Maire faisant l’historique (à sa façon !) de la situation, laquelle serait selon lui de la seule responsabilité du Président de la Communauté d’agglo par ailleurs Maire de Sanary, lequel aurait des visées sur le devenir de Bandol !!!
Où va se nicher la paranoïa !

Préalablement d’ailleurs, se croyant sans doute en meeting électoral il fit son auto promotion de grand gestionnaire communal, faisant passer in fine les autres maires pour des incultes et des nuls….lesquels à l’évidence appréciaient peu !....ou l’art de se faire des amis

Il rappela sa saine gestion omettant bien sur qu’en 2015 les impôts à Bandol furent augmentés de 8% et de 20% pour les résidences secondaires !

Quoi qu’il en soit il continua à déverser sa bile, en exigeant que la délibération portant sur l’achat de la maison des vins soit retirée, la communauté d’agglo n’ayant pas vocation à s’immiscer dans la gestion communale, ce à quoi il lui fut précisé que l’agglo dispose des compétences économie et tourisme et que défendre les vignerons du terroir relevait bien de ces compétences, et que ce n’est qu’en position de médiateur entre les vignerons et le maire que l’agglo était intervenue.

De tout cela il ressort principalement qu’en l’état des choses, les vignerons sont loin de pouvoir envisager disposer d’un outil à la fois économique et promotionnel pour leurs vins qui font la réputation de Bandol, laquelle Bandol est bien mal reconnaissante de cette réalité.

Ah oui, petit oubli : au fur et à mesure des débats on pu aisément constater le mépris du quasi ensemble des élus communautaires pour un Maire donneur de leçon et fort peu respectueux (et c’est peu dire) à leur endroit.
Comme un pauvre maire abandonné !!!!


Le clairon du port


cliquer sur une image pour l'agrandir
Mercredi 16 Octobre 2019  à 20 h 24' 44"

Arpagon, Tartufe et l’Auguste…..trois en un……et c’est pour Bandol !

Arpagon, Tartufe et l’Auguste…..trois en un……et c’est pour Bandol !

Dénouement de « l’affaire » de la maison des vins, confirmation de l’annulation de la fête du millésime, ou comment un maire peut se ridiculiser et ridiculiser sa ville, et comment faire que cette fête disparaisse véritablement du calendrier Bandolais pour se développer sur d’autres communes de l’appellation…. un peu comme la saint Vincent tournante en Bourgogne.

Après avoir dit publiquement qu’une commune ne pouvait devenir propriétaire bailleur d’un local communal, notre Z’héros municipal arrive au bout de sa logique catastrophique pour l’image de la ville.

Comme si sa réputation auprès de ses autres collègues maires de l’agglo ne suffisait pas, et après un appel d’offre infructueux pour l’acquisition de l’immeuble et après avoir refusé à la communauté d’agglomération de racheter ce bien (au prix des domaines) afin d’y conserver ce lieu emblématique pour le terroir , notre Furieux décide que ce sera la commune qui va se porter acquéreurs, et cerise sur le gâteau expulser l’oenethèque car loyer pas assez rentable( !) pour proposer le local de l’office du tourisme;

En terme de rentabilité il oublie simplement d’intégrer les retombées d’image pour la commune…..mais un sous c’est un sous !

Décidément outre son incompétence c’est un déménageur que nous avons comme maire.

Rappelons nous le déménagement des associations de la Rue puits de Charron pour « remplir » la maison , Tolosan, dont à l’usage un certain nombre d’associations regrettent les anciens locaux, lesquels sont inoccupés…..ben oui !

Après avoir restructuré les locaux municipaux et remis son bureau (inaccessible aux handicapés) dans sa forteresse bientôt relookée nous attendons la suite, car ne doutons pas que dans sa folle équipée municipale il va bien nous trouver encore une idée…..se représenter ?!!!

Electeurs Bandolais, les vignerons exploitants vous ont montré le chemin….il est urgent de faire le ménage !.


Le clairon du port


cliquer sur une image pour l'agrandir
Lundi 26 Août 2019  à 20 h 12' 12"

Poser la bonne question !

Poser la bonne question !

A moins que JM Vincenti, le journaliste auteur de cet article de Var Matin n’ait voulu jouer les facétieux, sans doute que les nouvelles bandolaises n’offraient pas d’opportunité intéressante à notre gazette de référence pour qu’elle nous inflige un article à la gloire du 4em adjoint par ailleurs Président (très contesté par les plaisanciers) rémunéré de la SOGEBA, de part la grâce (ou le bon vouloir) de son mentor de Maire…..je te tiens , tu me tiens…. !

En son temps notre start uper s’était rendu « célèbre » par la publication d’un petit recueil : « se coucher moins bête »……autant dire l’intelligence pour les (très, très) nuls !
Mais la question ne devrait –elle pas être :
Qu’est ce qui est le plus utile ?
Se coucher moins bête, ou se réveiller plus intelligent ?

Peut être devrait –il, notre « héros du jour » se poser cette vraie bonne question , ça pourrait lui être utile dans ses fonctions !

Le clairon du port