Initialisation
Aimer BandolActu, c'est ici !

Inscrivez vous à la newsletter


Bienvenue sur le site de BandolActu.

Retrouvez l'actualité bandolaise au quotidien


Dimanche 19 Février 2017  à 11 h 7' 8"

Le litre d’eau à 2.650 .000 € ?....c’est à Bandol !

Si parfois la mémoire fait défaut, tous peut être en sommes nous atteints, mais tous n’en meurent pas et beaucoup guérissent….et se souviennent !

Revenons- en aux faits et à un peu d’histoire….pas si lointaine, mais sous une autre configuration municipale.

Il fut un temps ou 2 équipes firent alliance afin de gouverner Bandol ; personne ne pensait à un mariage d’amour, mais la raison devait l’emporter…..ou aurait du l’emporter ; sauf que le marié commença à se disperser, à délaisser la mariée et sa famille et faire ses petites affaires dans son coin ou/et avec d’autres associés.

En ce temps, le marié se parant des vertus de grand financier/économiste/gestionnaire cru vouloir faire voter son budget lequel déplut à la mariée car fort peu adapté aux besoins de la ville.
La mariée et sa famille votèrent contre ce budget déclenchant le courroux du maître de maison, lequel n’eut pas de mots assez durs afin de tenter de disqualifier et faire répudier sa conjointe .

Après de longues manœuvres dans lesquelles il entraina quelques opposants avides de pouvoir, il réussit à faire rompre le mariage et partit en recherche d’autres partenaires plus souples et compréhensifs…et moins regardants !

Tout fut bon pour discréditer son ex, et par une habile communication et quelques alliances de circonstances du type « je te tiens, tu me tiens, on se tient par la barbichette » il parvint à ses fins et laissa sur le chemin ses associés, comploteurs d’un jour, bien marris de s’être vu manipulés

Fin de l’introduction.

De ce refus de voter le budget, l’affaire arriva au préfet lequel fit quelques aménagements provoquant une augmentation des dépenses et donc des impôts de 8,3% soit 530000 €.

La belle répudiée, forte de sa bonne analyse et de sa validité à contester le budget, soucieuse des finances de la ville et de l’intérêt des Bandolais, porta l’affaire devant le TA afin que ce dernier annule la décision du Préfet…..ce qui fut fait ….plus de 2 ans après, donnant ainsi raison à celle qui fut exclue ;
Raison mais un peu tard, pour elle , son équipe…et les Bandolais qui peu à peu constatent la réalité et la qualité du produit auto vanté.

Ah oui ; au fait, notre grand timonier dans un article récent qualifie cette décision du TA de tempête dans un verre d’eau, d’où notre calcul du prix du litre d’eau à Bandol…à 5 verres par litre.

Les viticulteurs et vignerons de l’appellation Bandol doivent en être tout chagrin de voir que dans ce terroir un Maire fait l’apologie de l’eau ;
Il est vrai qu’en Bourgogne un dicton précise que « les méchants sont des buveurs d’eau ».

Ah oui, au fait , vous pensez sans doute que le prochain budget sera réduit de ces 530000 € ?

Bande de galopins naïfs que vous êtes !

Ximpertinent


cliquer sur une image pour l'agrandir